Accueil | Contact | Son et Lumière | Histoire | Au fil de la rénovation | La charte d'anoblissement | Livre d'or

Aussi loin que je remonte le Cotentin est la terre de ma famille. Nous y étions à la recherche d'une petite maison de vacances. C'est lors d’un week-end sur place que nous fûmes intrigué par les photos jaunies dans la vitrine d'une agence immobilière. J'ai longtemps crû que seule la curiosité nous y poussât. La commerciale, sympathique et persuasive nous proposa de voir les lieux le lendemain matin, dimanche, jour de notre départ. Que risquions-nous ? Ce matin là, la douceur des premiers jours du printemps, le silence et le calme des lieux formaient un écrin aux vieux bâtiments délabrés. Féeriques mais dans un état déplorable. Rien ne nous prédisposait à nous lancer dans une telle aventure.

Le temps passait mais rien d'autre ne trouvait grâce à nos yeux et nos pensées nous ramenaient toujours la -bas. C'est finalement en juillet 2008 que nous devenions propriétaire du manoir des Fols. J'en suis certain c’est lui qui nous a choisit !

Au fil du temps le manoir des Fols était devenu une exploitation agricole comme tant d’autre, pas entretenue faute de moyens depuis le début du XXème siècle ce qui aura permis de sauver bien des éléments architecturaux du bétonnage.

L'endroit porte pourtant l'empreinte de l'importance de la Normandie depuis plus de 1000 ans, de ses vicissitudes (guerre de 100 ans, guerres de religion, seconde guerre mondiale) mais aussi de sa prospérité. Est-il rare ou exceptionnel ? à nos yeux oui mais nous laisserons ce jugement aux spécialistes. Dans tous les cas nous essayons de le rénover en respectant l'authenticité des lieux. Le précédent propriétaire, Mr Orliac, nous avait montré la voie après avoir racheté l'ensemble agricole à son dernier exploitant Mr Desmar dont les parents venus de la région nantaise s'étaient installés ici vers 1933.

Alors, si vous le voulez bien, suivez-nous :
les images qui suivent retracent notre découvertes des lieux, magnifiques mais très abîmés comme vous pourrez en juger. De longues phases de travaux nous ont déjà permis de restaurer la tour (datée de 1350) et sa toiture.

Puis nous avons entrepris de sauver le très grand bâtiment longitudinal qui avait été agrandit au fil des époques. Les maçonneries caractéristiques et les inscriptions retrouvées permettent de dater l'ensemble sur une large période allant du 16ème siècle au 19ème siècle. L'état d'abandon de ce grand bâtiment était impressionnant. Il fallut d'urgence refaire des parties de murs en pierres, refaire une charpente et une toiture sur toute la superficie.

Nous avons malheureusement du sacrifier parce que en trop mauvais état et au-delà de nos facultés : les vestiges d’une charreterie, une petite porcherie, une étable conservant les traces d'un pressoir à pommes et une étable pour les chevaux.

Récemment nous avons aussi commencé à restaurer l’intérieur en redonnant leur lustre aux cheminées monumentales et en habillant les murs d'enduit traditionnel à la chaux.

Il nous reste bien sur encore beaucoup à faire, mais du haut de son grand âge nous sentons que le vieux manoir débarrassé de sa gangue de béton frémit et trésaille de la joie de revivre. Juliette nous a dit qu'elle ne ressentait que des vibrations positives et bienveillantes dans ces lieux pourtant chargés d'un long passé. Souhaitons que nous vous les ferons découvrir et partager un jour.

Revenir au sommaire de la galerie

Powered by PHP - Copyright 2012